Frais de livraison à partir 2,95€ Abonnement premium

TEST : NIOH COLLECTION PS5, quand générosité flirte avec indolence

La sortie de la dernière console de nouvelle génération de Sony a donné lieu à une vague de mises à jour next-gen pour de nombreuses productions sorties initialement sur PS4. Koei Techmo, la Team Ninja et Playstation nous livrent donc ici une collection regroupant les titres Nioh et Nioh 2 sous forme de remasters, utilisant les spécificités de la PS5, et qui embarquent l’intégralité des contenus additionnels des deux titres, pour votre plus grand bonheur. Pour autant, cette collection est-elle légitime au point de justifier un nouveau passage en caisse pour les joueurs ayant déjà bouclé les deux titres, et a-t-elle suffisamment d’attrait pour ceux souhaitant s’y essayer? Vous allez voir que la réponse est, pour le coup, assez nuancée.

PASSAGE A LA CAISSE OBLIGE…

Pour jouer à la Nioh Collection, il vous faudra dépenser quelques piécettes, n’en déplaise à beaucoup d’entre vous, qui possédez sûrement déjà les épisodes dans leur version PS4, ou qui venez de les acquérir, notamment le dernier épisode en date, qui vient de subir de nombreux rabais. Asseyez-vous, on vous explique tout.

Pour jouer à la Nioh Collection, il vous faudra dépenser quelques piécettes, n’en déplaise à beaucoup d’entre vous, qui possédez sûrement déjà les épisodes dans leur version PS4, ou qui venez de les acquérir, notamment le dernier épisode en date, qui vient de subir de nombreux rabais. Asseyez-vous, on vous explique tout.

Que vous possédiez Nioh premier du nom en format physique ou dématérialisé (ce qui comprend notamment la version “offerte” via le Playstation Plus), vous devrez obligatoirement racheter le jeu dans sa version remasterisée. Pas de mise à jour gratuite pour la version next-gen du titre donc. Car oui, la collection est disponible dans son entièreté pour la modique somme de 79.99€, et les épisodes sont également vendus sous forme séparée pour le prix de 59.99€ l’unité. Et oui, je le conçois tout à fait, cela pique un peu. Surtout pour des remasters qui, vous le verrez, sont assez fainéants dans l’ensemble, et sont ici proposés plein tarif. Pour les possesseurs de Nioh 2, quelle que soit la version (bien entendu, vous ne pourrez disposer du titre sur la Digital Edition de la PS5 si vous avez une version physique du jeu, cela va de soi), vous pourrez bénéficier de la mise à jour gratuite vers la version PS5, avec les dlc que vous avez achetés au préalable. A noter, le cross-save est disponible pour les deux titres, et cela comprend également les trophées, sauf bien sûr ceux exclusifs à la version remasterisée, que vous devrez débloquer en jeu. La collection et les softs au détail comprennent l’ensemble des DLC pour chaque titre, ce qui annonce donc un contenu gargantuesque et plusieurs centaines d’heures de jeu en perspective. De ce côté là du moins, vous en aurez pour votre argent. Le cross-play est également disponible, les jeux vous proposant, comme dans Demon’s Souls, d’invoquer des joueurs (ici qu’ils jouent tout aussi bien sur PS4 que sur PS5), pour vous assister dans votre partie.

Petit rappel pour ceux d’entre vous qui n’auraient pas encore eu l’occasion de poser les mains sur ces deux titres, Nioh et Nioh 2 sont des souls-like, et sont donc, par définition, des jeux plus difficiles que la moyenne. Vous allez donc mourir à répétition (ça oui!), il faudra donc vous conditionner au try hard, si c’est le premier jeu du genre sur lequel vous allez faire vos armes. Soit dit en passant, le second épisode a apporté avec lui une difficulté beaucoup plus corsée que le premier opus, qui reste un peu plus accessible sans être facile pour autant. 

Nioh premier du nom vous mettra donc dans la peau d’un marin anglais prénommé William, qui vous emmènera jusqu’au pays du soleil levant, afin d’y affronter des forces démoniaques. Le scénario qui vous est proposé est assez anecdotique et n’est pas un point sur lequel vous allez vous attarder. Par contre le jeu propose un gameplay similaire aux productions de From Software, et qui fait à lui seul, tout le sel du jeu. Rajoutez à cela du loot à la pelle et un contenu convaincant qui vous promet son lot d’heures de jeu. 

Le second opus, sobrement nommé Nioh 2, apporte quant à lui un scénario un peu plus plaisant, ainsi que des nouveautés notoires, tel un éditeur de personnages qui fait partie des plus complets jamais réalisés, ainsi que la possibilité de se transformer en Yokai, qui cette dernière, en plus d’être visuellement convaincante, amène un certain plus en matière de richesse de gameplay, par rapport au mode furie présent dans le premier épisode. Vous disposerez qui plus est de trois formes de Yokai distinctes et personnalisables, qui vous octroieront différents pouvoirs. Ce second épisode propose également de nouvelles armes, en plus de celles déjà présentes auparavant, et une direction artistique beaucoup plus impactante. 

LA DUALSENSE ET LE SSD, DES ATOUTS QUI CHANGENT LE GAME?

La PS5 étant une console de nouvelle génération, cette dernière propose donc son lot de nouveautés en termes de vitesse de chargement et de possibilités offertes aux développeurs, grâce à son SSD ultra rapide, mais surtout, propose avec sa nouvelle manette la Dualsense, de nouvelles sensations en termes d’immersion pour les joueurs. Cette Nioh Collection utilise-t-elle donc à bon escient, et dans leur entièreté, ces dernières features? 

En premier lieu, l’interface des jeux en eux-mêmes à été réadaptée de manière à afficher les boutons blancs et noirs, correspondant désormais aux différentes touches de la nouvelle manette signée Sony. Aussi, comme c’est maintenant le cas pour de nombreux jeux bénéficiant de mises à jour next-gen, la console vous proposera d’installer au choix, la version PS4 ou la version PS5 du jeu. Le SSD quant à lui fait clairement le job, on assiste à des temps de chargement quasi inexistants, c’est désormais de l’ordre de deux ou trois secondes pour charger votre partie. Du temps en plus passé à jouer en somme, ce qui est un excellent point.

Dans un second temps, les deux moutures remasterisées de Nioh utilisent les spécificités de la Dualsense dans leur ensemble. Ainsi, le micro de cette dernière sera pleinement mis à contribution afin de proposer une immersion auditive des plus appréciables, bien meilleure que ce qui avait été fait avec la Dualshock 4 pour les épisodes originaux. Les gâchettes adaptatives sont utilisées pour les armes à distance, vous ressentirez donc la tension de la corde de votre arc ainsi que celle de la gâchette de votre arquebuse quand vous armerez ces derniers, et lorsque vous tirerez. On vous conseillera toutefois de régler la force des gâchettes au maximum dans le menu du jeu, pour une immersion plus réaliste, le paramètre de base étant un peu léger.

Léger, c’est d’ailleurs le mot pour qualifier ce qui sera notre ressenti vis à vis des retours haptiques proposés par ces remasters. En effet, ceux-ci, s’ils sont bels et bien présents restent cependant assez anecdotiques, et c’est bien dommage. On a vu d’autres productions (tel Astro’s Playroom pour ne citer que lui), les utiliser avec bien plus d’efficience en termes d’immersion. Vous ressentirez quelques légers effets de vibrations notoires mais ça s’arrête là. De même, on aurait apprécié que les gâchettes adaptatives soient également utilisées pour les armes de mêlée, et soient aussi couplées aux vibrations haptiques, de manière à avoir un ressenti beaucoup plus impactant pour nos armes, car pour le coup celui-ci s’avère un peu mou. 

UN ASPECT TECHNIQUE EN DEMI-TEINTE

La Nioh collection propose un rendu des plus fluides en alliant 4K et 120fps. Ce dernier point étant d’entrée assez limité, puisque ce taux d’images par secondes ne peut être atteint qu’avec un écran compatible, cela va de soi. Et le tout n’est malheureusement accessible, pour l’instant, qu’à une petite minorité de joueurs, et est encore loin d’être la norme pour le restant des mortels que nous sommes. Pour le reste, la 4K / 60fps est en réalité plus que satisfaisante pour ce type de jeu. D’autant plus que nous n’avons eu aucun problème de chute de fps ni de freeze lors de nos sessions de test. Le tout est d’une fluidité exemplaire.

En revanche, il advient d’aborder l’aspect technique général des deux titres remasterisés pour l’occasion. Et il a pour ainsi dire, un goût de réchauffé (on secoue, 2min30 au micro-ondes, et c’est prêt!). Trèves de plaisanteries et venons en fait. Nioh premier du nom est sans nul doute celui qui accuse le plus le poids des années. Accusant déjà d’un aspect technique daté lors de sa sortie initiale sur PS4, celui-ci baigne encore dans son jus dans sa version Playstation 5. Même si les textures et l’affichage ont été quelque peu lissés par une meilleure résolution, cela n’en fait qu’apparaître de manière plus prononcée les défauts apparents du titre.

Et l’on observe ainsi un clipping et un aliasing qui font bien tâche sur le tableau. Voir les buissons popper à un mètre de soi est loin d’être un standard en 2021. La distance d’affichage n’est pas efficiente et sa pauvreté est accentuée par le brouillard ambiant qui, à l’origine, devait probablement servir de cache misère. L’aliasing est aussi bien présent, et se fait sacrément ressentir sur les détails de l’armure de notre personnage, la faisant scintiller telle une guirlande de noël (Pardon? Les fêtes de fin d’année sont déjà derrière nous? Autant pour moi). 

Pour ce qui est du cas de Nioh 2, ce dernier étant sorti il y a moins d’un an, le constat n’est guère mieux. Si les modèles 3D, les animations, et l’ambiance générale sont plus agréables à l’œil que le premier épisode, il souffre également d’un certain retard technique dû au moteur de jeu utilisé par la Team Ninja, qui se fait vieillissant. Le clipping et l’aliasing sont également bien présents, et parfois même de manière plus prononcée que dans le premier épisode. Par contre, la direction artistique du titre elle, est chatoyante et en met plein les mirettes, les camaïeux de couleurs utilisés par les développeurs correspondant parfaitement à l’ambiance du titre, le tout étant qui plus est rehaussé par une résolution 4K et la présence du HDR (pour peu que vous ayez un écran compatible, bien évidemment). Et c’est surtout sur ce dernier point que l’écart se creuse entre les deux épisodes, le premier bénéficiant de bien moins d’assets que le second, ainsi que d’une palette de couleurs bien plus terne. 

Bon point pour les possesseurs d’écrans se limitant au FullHD, la collection ne propose pas de choisir entre résolution et fluidité puisqu’elle intègre d’office les deux dans leurs paramètres au maximum. Et là dessus, pour sûr, c’est du pain béni. On navigue dans un japon féodal au rendu attrayant et dépaysant, exception faite de certaines textures et des défauts cités précédemment. Par ailleurs, les deux titres bénéficient tous deux d’un mode photo très complet qui vous permettra de créer nombre de visuels plutôt sympathiques, et libèrera sûrement la fibre créative de certains d’entre vous.

Merci à Playstation France, pour la version offerte de Nioh the Collection sur PS5

7 Total Score
REVIEW DE NIOH COLLECTION

La Nioh collection est donc une compilation des deux épisodes de la série, et de l’ensemble de leurs DLC, qui se repose un peu trop sur ses lauriers. L’aspect technique, hormis la présence d’une résolution 4K et un taux d’images par secondes allant jusqu’à 120 fps, est clairement en deçà de ce que l’on est en droit d’attendre de simples remasters, qui plus est vendus plein tarif. On regrettera des améliorations graphiques en retrait, le clipping et l’aliasing étant bien trop présents dans les deux épisodes, ainsi que des modèles 3D vieillissants. Si le contenu est bel est bien présent et promet un lot conséquent d’heures de jeu, pour peu que vous ayez le courage de vous (re)lancer dans l’aventure de ces souls-like des plus exigeants, les améliorations inhérentes à ces versions PS5 restent dans les faits, un peu trop anecdotiques. La Dualsense est utilisée à bon escient, mais aurait mérité un travail plus abouti en termes d’immersion, même si elle y contribue déjà bien mieux que ce qui avait été proposé sur les moutures PS4 des deux titres. Reste des temps de chargement quasi inexistants grâce au fabuleux SSD de la PS5, et une fluidité exemplaire. Le constat est donc en demi-teinte pour ces versions next-gen: si elles sont une bonne porte d’entrée à la série pour les néophytes et proposent un contenu conséquent, les améliorations proposées ne justifient pas, à notre sens, le tarif proposé pour les joueurs ayant déjà bouclé les deux titres originaux.

POUR
  • Une fluidité à toute épreuve
  • Résolution et fréquence d’image maximum disponibles d’office
  • Un contenu gargantuesque
  • Un gameplay exigeant
  • Le sentiment d’accomplissement et une difficulté bien présente
  • La direction artistique et les nouveautés apportées par Nioh 2
  • Des temps de chargement ultra rapides
  • Les fonctionnalités de la Dualsense sont exploitées…
CONTRE
  • …mais auraient gagné à être davantage développées
  • Une mise à jour graphique fainéante qui accentue les défauts initiaux des jeux
  • Un rendu général et des modèles 3D qui accusent d’un certain retard technique
  • Le clipping et l’aliasing font part belle aux textures de mauvaise résolution
  • Pas de mise à jour gratuite pour les possesseurs du premier opus
  • Un tarif trop élevé au regard des améliorations proposées
Ajouter votre avis
DONNE-NOUS TON AVIS

Laisser un commentaire

à propos

à ne pas manquer

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Cosmoplayer est un site internet créé en 2020, entièrement consacré à l’univers du jeu vidéo, sur notre site vous trouverez de nombreux contenus liés à l’industrie du JV. Notre équipe de rédacteurs propose un contenu quotidien de news, tests de jeux, previews et diverses rubriques pour vous divertir.
No posts for this criteria.

SOUTENEZ-NOUS

Votre aide à une énorme valeur pour nous et nous permets de travailler dans le domaine qui nous passionne.

©2020-2021 Cosmoplayer.fr – Tous droits réservés.

à propos
CONTACT
L'ÉQUIPE
RECRUTEMENT
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ ET CGU
No posts for this criteria.

à propos

  • Cosmoplayer est un site internet créé en 2020, entièrement consacré à l’univers du jeu vidéo, sur notre site vous trouverez de nombreux contenus liés à l’industrie du JV. Notre équipe de rédacteurs propose un contenu quotidien de news, tests de jeux, previews et diverses rubriques pour vous divertir.

à ne pas manquer

No posts for this criteria.

FAIRE UN DON

SOUTENEZ-NOUS

Votre aide à une énorme valeur pour nous et nous permets de travailler dans le domaine qui nous passionne.

Cosmoplayer
Logo
Enable registration in settings - general
Compare items
  • Total (0)
Compare
0