Frais de livraison à partir 2,95€ Abonnement premium

TEST : DESTRUCTION ALLSTARS: Fun VS Lassitude

Note avant propos: cet article a été réalisé en collaboration avec Gamax, vous aurez donc nos deux avis tout au long de ce test. En vous souhaitant bonne lecture!

Annoncé à la base comme exclusivité pour le lancement de la Playstation 5, Destruction Allstars à finalement été reporté pour sortir en ce mois de février 2021. Le jeu étant “offert” aux abonnés Playstation Plus dès sa sortie, on pouvait craindre quant à la qualité finale du produit, et voir par là une manière pour Sony de faire passer la pillule de manière plus douce, pour un jeu vendu dans le commerce au tarif de 80€, et qui ne les mériterait peut-être pas forcément. Quel est donc le verdict du pari de Sony? Notre réponse dans les lignes du test qui vont suivre.

DE BONNES IDEES…

Les shooters multijoueur et autres Battle Royale ont le vent en poupe depuis quelques années, et c’est au tour de Sony d’ajouter sa pierre à l’édifice en débarquant avec un concept pour le moins innovant: Destruction Allstars. Un jeu où vous pourrez vous confronter à d’autres joueurs en arène, à bord de véhicules aussi bien qu’à pied (attention à ne pas vous faire écraser et à bien regarder avant de traverser, n’est-ce pas Tony Scarface?). 

Le soft nous propose donc un univers complètement déjanté où vous pourrez incarner pas moins de 16 personnages, tous aussi loufoques les uns que les autres, chacun disposant de ses propres capacités spéciales et véhicules.

Et c’est le premier point où Destruction AllStars fait mouche. Chaque protagoniste qui nous est proposé dispose de son identité visuelle propre, et aucun n’est un simple copié / collé d’un autre. Vous disposerez d’une capacité spéciale par personnage, ainsi que de son véhicule de Héros attitré, lequel aura également sa propre capacité spécifique.

Ces derniers véhicules ne seront cependant pas accessibles par d’autres joueurs que vous-même. De plus, ceux-ci disposeront d’une plus forte résistance aux dégâts, et ainsi d’une durée de vie plus longue. Ce qui nous amène aux autres bolides de destruction proposés par le jeu.  

Le choix de ces derniers est somme toute plutôt large, et chacun propose une conduite, vitesse, et résistance spécifiques. De plus, la modélisation des véhicules est convaincante et le rendu du son des moteurs est également très satisfaisant. En début de partie, il vous faudra donc vous jeter rapidement sur l’un d’entre eux et tirer avantage de celui-ci pour détruire ceux des joueurs adverses.

Vous disposerez pour cela de différentes attaques: à l’aide du joystick droit, vous pourrez dasher à gauche ou à droite, et devant vous avec un boost en prime. Le but sera donc de propulser votre véhicule sur celui d’un des joueurs adverses afin de lui infliger un maximum de dégâts. Le reste des options de conduite reste assez classique, vous accélérez avec la touche R2, tandis que L2 vous servira pour freiner / faire marche arrière et le joystick gauche étant attribué à la direction. Le frein à main pour faire déraper votre véhicule sera quant à lui attribué à la touche cercle. R1 vous servira à activer la capacité spéciale de votre personnage, L1 permet d’utiliser la capacité de votre véhicule Héroïque moyennant un temps de recharge entre chaque utilisation. La touche triangle vous permettra de vous éjecter du véhicule où de l’investir, croix de sauter lorsque vous êtes à pied, tandis que carré vous permettra de faire irruption devant vos adversaires et de vous accrocher au toit de leur véhicule afin de le détruire ou le monopoliser. La croix directionnelle servira quant à elle pour déclencher les émotes de votre personnage. Pour ce qui est d’attaquer les autres joueurs à pied, vous pourrez utiliser la touche carré.

Vous en conviendrez, la prise en main est donc quelque peu déstabilisante et, de prime abord, difficile à assimiler. Cependant, après quelques parties, on s’y fait étonnamment assez vite.

….POUR UN CONTENU UN PEU CHICHE

Plusieurs modes de jeu vous seront donc accessibles pour vous adonner à ces joyeusetés. Et par plusieurs, nous entendons ici seulement quatre modes de jeu pour le multijoueur! Pour seulement deux modes multijoueur en solo, Mayem et Gridfall, et deux modes en 8c8, Carnado et Stockpile. Ces différents modes se définissent comme tels:

  • MAYEM: il vous faudra frapper, détruire et capturer pour marquer des points. Celui qui a le plus de points gagne.
  • GRIDFALL: vous aurez un nombre de vies limité, le but étant de mettre KO vos adversaires et être le dernier debout. En somme un match à mort.
  • CARNADO: il faut attaquer vos adversaires pour obtenir des pièces détachées, les encaisser ensuite dans votre bolide et les déposer à la banque pour gagner des points. Celui qui domine gagne.
  • STOCKPILE: il faudra aussi attaquer les joueurs adverses pour collecter des pièces puis déposer ces dernières à la banque. Remplir les trois banques ou en posséder le maximum vous octroiera la victoire (entre nous, Gamax vous précise que ce dernier est de loin le moins intéressant).

Si au début les modes de jeu décrits ci-dessus semblent non dénués d’intérêt, on en fait cependant bien vite le tour. Qui plus est, le jeu ne propose à côté qu’un mode arcade tout ce qu’il y a de plus classique, ainsi qu’un mode entraînement, où vous pourrez  perfectionner vos bases. Seuls les défis quotidiens relèvent un peu le niveau, même si ces derniers restent eux aussi assez peu nombreux.

Destruction Allstars propose également un mode de personnalisation pour vos personnages et véhicules. Entre autres skins pour ces derniers et des avatars et bannières pour votre profil, une boutique moyennant de l’argent réel vous permet d’acheter divers éléments de personnalisation ainsi que des défis, emotes de bolides, et cris de personnages. Complètement calqué sur le système présent dans Overwatch, ce dernier se paye même le luxe d’être assez avare dans son contenu gratuit. Pour le coup, c’est clairement se payer la tête des joueurs! D’autant que cela n’augmente en rien l’intérêt du jeu.

Un autre manquement du jeu en termes d’exhaustivité, réside en la quantité d’arènes disponible. En effet, seulement 6 arènes disponibles réparties en trois par mode de jeu. C’est vraiment peu. Surtout que le level design entre ces dernières diffère pas assez. Si cela n’est pas corrigé urgemment via des mises à jour, cela risque à terme de tuer l’oiseau dans l’œuf. Littéralement. 

UNE PARTIE TECHNIQUE CONVAINCANTE

S’il présente de nombreux écueils sur le fond, Destruction Allstars se pare cependant d’atouts plutôt aguicheurs. Ainsi on se retrouve devant un produit bien fini, les textures sont de qualité, de même que la direction artistique, qui donne un certain cachet au titre. Les différents personnages disposent de nombreuses animations et ces dernières sont réalisées avec soin. Pour ce qui est des doublages, ceux-ci sont réussis et les touches d’humour du présentateur des arènes sont assez plaisantes.

Le soft étant une exclusivité à la console de nouvelle génération de Sony, ce dernier utilise donc les spécificités de cette dernière. On se retrouve donc avec des temps de chargement assez courts, et les options proposées par la Dualsense sont pleinement utilisées. Ainsi les gâchettes adaptatives sont mises à contribution lors de l’utilisation de votre véhicule, et opposeront une certaine résistance lorsque vous accélérerez ou freinerez. De même les retours haptiques se feront ressentir lorsque votre véhicule subira des dégâts ou lorsque le terrain changera de texture. Les attaques et sauts donneront également lieu à des vibrations en conséquence. La destruction des véhicules donne quant à elle des effets visuels de haute volée et est franchement réussie. Les menus du jeu sont plus que complets et l’interface reste sobre et efficace, on ne s’y perd pas. 

6.5 Total Score
Review de Destruction Alllsatrs

En somme, si vous avez envie d’un jeu au concept plutôt fun et propice aux sessions courtes, Destruction Allstars est fait pour vous. Vous disposerez d’un roster de personnages uniques et la prise en main du jeu, si elle vous semblera de prime abord délicate, deviendra plus aisée après quelques parties. Le jeu brille par son côté technique très bien fini, et l’immersion proposée par la Dualsense est un vrai plus. Cependant, des écueils conséquents empêchent le soft de se hisser à la hauteur de ses ambitions. On notera ainsi un manque de contenu flagrant et une présence abusive des microtransactions concernant les modes de jeu et la personnalisation. Si des mises à jour ne viennent pas gonfler rapidement le contenu du jeu, les joueurs risquent très vite de s’en lasser. Car pour l’heure, il faut le dire, on tourne vite en rond.

POUR
  • Fluidité excellente
  • L’immersion apportée par la Dualsense
  • Des graphismes et une direction artistique agréables à l’oeil
  • Un large choix de personnages et de véhicules
  • Chaque personnage et véhicule est unique
  • La possibilité de voler les véhicules adverses
  • Les doublages et une touche d’humour appréciable
  • Accessibilité pensée pour les malvoyants et malentendants
  • Une prise en main agréable...
CONTRE
  • ...mais qui demande un certain temps d’adaptation
  • Répétitif car avare en modes de jeu
  • Pas de modes de jeu en local
  • Un matchmaking parfois aux fraises, dû en partie au manque de joueurs présents (cela va en s’améliorant depuis la sortie du titre)
  • musiques peu variées et répétitives
  • Peu d’arènes, au level design peu changeant
  • Un réel manque de contenu pour les modes de jeu et les arènes
  • La possibilité de se retrouver à 4 VS 8, vraiment aberrante
  • Personnalisation sommaire et trop similaire à Overwatch
  • Il faut soi-même changer la langue dans le menu du jeu (on est en 2021…)
  • Un système de microtransactions abusif (boutique, skins, modes de jeu..)
Ajouter votre avis
DONNE-NOUS TON AVIS

Laisser un commentaire

à propos

à ne pas manquer

RÉSEAUX SOCIAUX

  • Cosmoplayer est un site internet créé en 2020, entièrement consacré à l’univers du jeu vidéo, sur notre site vous trouverez de nombreux contenus liés à l’industrie du JV. Notre équipe de rédacteurs propose un contenu quotidien de news, tests de jeux, previews et diverses rubriques pour vous divertir.
No posts for this criteria.

SOUTENEZ-NOUS

Votre aide à une énorme valeur pour nous et nous permets de travailler dans le domaine qui nous passionne.

©2020-2021 Cosmoplayer.fr – Tous droits réservés.

à propos
CONTACT
L'ÉQUIPE
RECRUTEMENT
POLITIQUE DE CONFIDENTIALITÉ ET CGU
No posts for this criteria.

à propos

  • Cosmoplayer est un site internet créé en 2020, entièrement consacré à l’univers du jeu vidéo, sur notre site vous trouverez de nombreux contenus liés à l’industrie du JV. Notre équipe de rédacteurs propose un contenu quotidien de news, tests de jeux, previews et diverses rubriques pour vous divertir.

à ne pas manquer

No posts for this criteria.

FAIRE UN DON

SOUTENEZ-NOUS

Votre aide à une énorme valeur pour nous et nous permets de travailler dans le domaine qui nous passionne.

Cosmoplayer
Logo
Enable registration in settings - general
Compare items
  • Total (0)
Compare
0